Franck Lapuyade nous explique sa webserie surf Ka’nalu

Petit interview de Franck pour nous présenter son projet 100% participatif !

Salut Franck, on te voit derrière le projet ka’ nalu qui a sorti récemment sa seconde vidéo « Sacré Spot » avec Timothée Creignou, ce qui est frappant dès le début c’est qu’on ressent des images de pro dessus, j’imagine donc que c’est ton métier ? Peux-tu m’en dire plus ?

Salut, oui tout à fait, c’est mon métier. Je suis réalisateur dans le milieu de la communication depuis 2011. Je réalise des films promotionnels, via ma boîte i.Mage Production, pour des entreprises, des marques etc. Mais je suis avant tout un surfeur passionné et c’est pour ça que j’ai lancé en 2018 ce projet de web série « ka’ nalu ».

Et donc aussi surfeur, tu surfes où habituellement ? Ton quiver ?

Je suis de Tarnos, dans les Landes, je surf donc beaucoup entre Tarnos et Seignosse, mais je surf aussi pas mal en gironde puisque j’habite à Bordeaux. Je pars en Bretagne à la fin du mois, j’adore surfer là bas aussi, tout d’abord pour retrouver mes potes Bretons (kenavo) mais aussi parce que le contexte est magique, et on trouve toujours un petit spot bien orienté en fonction des conditions. Et je ne parle pas des Galette-saucisses de Doudou (rire).
J’essaye également d’orienter mes voyages sur des destinations surf : Indo, Sri Lanka, Costa Rica, etc.

En ce qui concerne mon quiver, j’ai trois board : un longboard de 9 pieds que j’adore surfer sur les spots Basques comme « la côte » ou sur les petites session landaises d’été. J’ai aussi un egg en 6’8 que je sors quand je veux surfer à la cool. Et j’ai une short board en 6’3 avec un peu de volume que je surf le reste du temps. D’ailleurs tu me fais penser que j’ai toujours pas filé la tune à mon pote qui m’a vendu cette board (rire).

D’où est parti le projet ka’nalu (qui veut dire le surfeur en Hawaïen) ? Et comment c’était passé la première collab avec Hamza Elaafifi en Bodyboard ?

Le projet est parti d’une volonté de rallier mes passions, le surf et la vidéo. L’objectif était de mettre en scène un surfeur, incarnant un personnage dans une situation plus ou moins loufoque. Divertir et partager de belles images de surf, c’est ça l’idée, c’est un programme sportif et humoristique. Pour « Martino », le premier épisode, j’ai rencontré Hamza sur la plage, après une session, je lui ai parlé du projet, il était super chaud, j’ai donc écris un « scénar », auquel il a bien accroché et, pour le reste, il suffit d’aller voir nos vidéos sur notre Page Facebook ou notre Chaine Youtube (rire).

J’ai adoré bosser avec Hamza, c’est un mec vraiment adorable, qui ne se prend pas la tête, et puis il est passionné par son sport. C’est ce qu’on cherche avec l’équipe sur ce projet, des gens passionnés !

Plusieurs mois se sont passés entre le premier et second épisode, j’imagine que c’est pas mal de boulot à ressembler du monde aussi car tu as l’air d’avoir pas mal de partenariats..

Oui effectivement j’aimerais bien que la sortie des épisodes soit plus régulière, mais la réalisation de ce genre de vidéo demande beaucoup de travail, et j’ai une boite de prod à faire tourner à côté donc je jongle avec ça. Le projet est aujourd’hui 100% participatif, ces vidéos ne nous rapportent pas d’argent. J’ai la chance d’avoir des partenaires qui bossent bénévolement sur le projet et s’investissent à mes côtés, pour ne pas les citer : i.Mage Production, Visu’Ailes, PixR, LilyPost Prod, Studio Cryogène, Barney Corp Studio, Asobo, et bien sûre tous les potes figurants, acteurs, et les surfeurs qui acceptent d’être mis en scène sur nos vidéos. Une bonne bande de passionnés sans qui tout cela n’aurait pas pu être possible 😉

Des marques ou riders ont déjà pris contact suite à ces premiers épisodes ?

Alors effectivement, nous cherchons des solutions pour soutenir financièrement le projet et développer cette série. Cela peut être une marque, un media web ou TV, nous sommes ouverts à toutes sorte de propositions, enfin presque…(rire)

Je n’ai pas eu de retour des marques pour le moment mais un diffuseur de vidéo de sports extrêmes m’a contacté, le feeling est très bien passé, mais au vu des conditions proposées, j’ai préféré, pour le second épisode « Sacré Spot », rester diffuseur afin d’accroître un petit peu plus ma communauté sur internet, à voir pour les prochains épisodes !

Faut il s’attendre à plus de vidéos pour cette année 2019 ? Des séquences sont déjà dans les tuyaux ?

Bien sûre ! La prochaine vidéo est déjà bien avancée, il me reste quelques images en aqua à tourner mais c’est compliqué de trouver des jet skis de dispo sur les grosses sessions…je viens de lâcher un indice sur le thème du prochain épisode là (rire)… J’en profite du coup pour lancer un appel : vous êtes pilote de jet, dans le sud-ouest, et le projet vous chauffe, contactez-moi !

Pour ce qui est de la fréquence, on verra, ça dépendra des dispo des surfeurs et de l’équipe, mais j’aimerais bien en sortir 3 … !

Merci Cédric pour l’intérêt que tu as porté à ma demande, et pour l’article

Merci Franck !

Pour suivre ce projet :
https://www.ka-nalu.fr/
https://www.facebook.com/kanaluprod/
https://www.youtube.com/channel/UCv8LJCi2oo8W_kZzSi120Bw

Cédric

Principaux commentaires

  1. on avait fait un film sur daniel avec un collegue

  2. c’est mon collegue, black magic et 550d pour la flotte

  3. Zidor says:

    C’est une vraie verrue. Pis franchement sur toutes les personnes réunies sur un tournage de surf, pas une n’avait une planche décente à prêter? C’est cho.
    Sinon la vidéo est gavé golri. SI tu avais été présent lors de notre dernier trip sur ce spot tu aurais aussi pu faire marrer la galerie avec des images de Flo tentant de sortir de l’eau avec son 10 pieds sur la fin du montant :lol:

  4. Mutley says:

    genre ça?:grin:

  5. m0rice says:

    j’ai enfin pu regarder très sympa ca change !

    Rien à voir mais je ne sais pas pourquoi ca me fait penser aux vidéos que certain faisaient dans la communauté d’autistique de quake/ET que je fréquentais étant jeune.

Continuez la discussion dans le Forum surf.fr

13 commentaires en plus

Participants